L’importance de ces garanties dépend en tout premier lieu de l’activité de l’entreprise :

Une entreprise évoluant dans l’univers des services n’a théoriquement pas son activité corrélée directement à des biens matériels. Bien entendu, si celle-ci se voit privée de son outil informatique par un sinistre quelconque, elle ne sera dès lors plus à même d’exercer son activité dans de bonnes conditions.

C’est pourquoi nous conseillons en premier lieu de prendre les mesures préventives qui s’imposent dans la sauvegarde des données de l’entreprise, idéalement quotidiennement, et au minimum, toutes les semaines. Les sauvegardes devront être conservées dans un endroit différent du lieu d’activité. Ces dispositions semblent évidentes, mais notre expérience nous montre que seule une minorité d’entreprises prennent ces dispositions. La plupart conservant les sauvegardes sur leur lieu d’activité.

Il est important de savoir qu’une assurance ne restituera pas les données perdues (il existe des prestataires pour ce type de services) ! Au mieux, et en fonction des garanties souscrites, elle indemnisera le préjudice subi (perte financière, reconstruction des archives,…).

Au contraire, une entreprise évoluant dans la production de biens verra son activité remise en cause en cas de survenue d’un sinistre. Dès lors, outre la garantie perte d’exploitation, il lui faut garantir la pérennité de son activité via la souscription d’assurances couvrant tant ses locaux que ses outils industriels. Généralement, ces trois risques sont couverts par trois contrats différents :

-          La garantie perte d’exploitation,

-          Le bris de machine,

-          L’assurance des locaux à usage professionnel.

La garantie perte d’exploitation permet à l’entreprise de faire face à une perte de chiffre d’affaires liée généralement à un sinistre garanti, soit au travers d’une assurance bris de machine, soit au travers d’une assurance des locaux d’exploitation. Son coût est directement corrélé au chiffre d’affaires de l’entreprise et dépend également de l’activité, mais aussi des options choisies (franchise en nombre de jours avant indemnisation, par exemple). Cette garantie est généralement souscrite en option d’un contrat d’assurance bris de machine, locaux d’exploitation, ou multirisques d’entreprises.

L’assurance bris de machine couvre l’outil d’exploitation proprement dit. Les compagnies d’assurance créent des contrats sur mesure en fonction des biens à assurer. En effet, chaque risque est spécifique et nécessite un contrat adapté. L’importance du conseil prend ici toute son ampleur. En effet, ce type de contrat comprend des garanties généralement adaptées au risque, des options intéressantes, mais aussi des exclusions dont la plupart sont de bon sens (bris intentionnel par le propriétaire généralement exclu, par exemple), mais certaines destinées à faire baisser le prix de l’assurance, et dont il faut tenir compte avant de choisir la compagnie.

L’assurance des locaux à usage professionnel couvre les sinistres tels que le vol, le dégât des eaux, et l’incendie. C’est l’assurance qui est généralement exigée par le propriétaire des locaux. Une multitude d’options sont proposées dont la plupart sont des options de confort.

Informations supplémentaires